5 innovations encourageantes pour lutter contre le réchauffement

5 innovations encourageantes pour lutter contre le réchauffement

Tour d'horizon des solutions de décarbonation les plus prometteuses.

10/5/2021

Le réchauffement climatique, c’est rarement synonyme de bonnes nouvelles.

Donc quand une bonne nouvelle arrive, c’est important de la partager.

Dans cette logique, nous vous avons listé quelques-unes des solutions innovantes les plus prometteuses sur lesquelles travaillent des chercheurs et entrepreneurs du monde entier pour tenter de résoudre le grand problème de notre siècle.

Alors bien entendu, ça ne change rien au fait que la priorité n°1 reste de réduire drastiquement nos émissions. Mais voir cette multitude de projets technologiques dédiés au climat se multiplier dans tous les secteurs d'activités, c'est encourageant.

En tout cas, vous pourrez constater que l’être humain ne manque pas de créativité !


Climeworks : Filtrer l’air pour capturer le CO2

Système de filtration Climeworks

Parmi les technologies qui concentrent le plus d'efforts de recherche, figure la technique dite de "PSC", c’est-à-dire "Piégeage et Stockage du Carbone".

Comme son nom l’indique, elle consiste à extraire le carbone présent dans l’air. Cette technologie peut s’appliquer à différents cas d’usages :

  • On peut par exemple l’implémenter dans une centrale à charbon, où l’on viendra capter le CO2 engendré par sa combustion avant qu’il ne soit extrait. On parle alors de PSC "Post-Combustion".
  • On peut également venir "filtrer" l’air ambiant pour y récupérer le CO2. On parle de technologie de "filtre à air direct". C’est ce que fait la société Suisse Climeworks.

Climeworks a développé une technologie (utilisable au grand air comme en usine) capable d’aspirer le CO2 en projetant l’air ambiant sur un « filtre », puis en le faisant chauffer. Le CO2 capturé peut ensuite être revendu pour « fertiliser » des plantes sous serre, pour produire des agrocarburants ou encore pour gazéifier des boissons.


Carbfix : Transformer le CO2 en pierre

Installation Carbfix (Islande)

Projet lancé par une équipe de scientifiques Islandais en 2007, Carbfix consiste à séquestrer du CO2 par réaction avec des roches basaltiques.

Développé au départ pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la centrale de Hellisheidi en Islande, le projet a depuis acquis une renommé internationale en se présentant comme véritable technologie de rupture pour la séquestration du carbone. Des scientifiques Islandais, Français et Américains travaillent désormais de concert sur cette nouvelle technologie, largement subventionnée par l'Union Européenne.

Comment ça marche ?

La technologie consiste à récupérer le dioxyde de carbone provenant du volcan Hengill, où est située la centrale.

Des pipelines transportent le CO2, réduit à l’état de vapeur, vers les fameux bâtiments en forme de dôme. C'est dans ces dômes que le dioxyde de carbone est dissous dans de grandes quantités d'eau.

En résulte un mélange, composé d’eau et de dioxyde de carbone, qui va être injecté dans la roche basaltique située en profondeur. Mêlé à l’eau, le dioxyde de carbone s’insère dans la structure très poreuse du basalte. Enfin, sous l’effet d’une réaction chimique, le CO2 se fige sous la forme de cristaux blancs.

L'inconvénient principal au déploiement de cette technologie est la forte demande en eau du procédé. Ainsi, l'équipe de Carbfix travaille désormais sur un procédé de recyclage de l'eau, qui pourrait permettre de déployer cette technologie dans des pays disposants de ressources en eau plus limitées que l'Islande.


Mootral : Des compléments alimentaires... pour les vaches

À force de parler de dioxyde de carbone, on en viendrait à oublier qu'un deuxième gaz est fortement impliqué dans le dérèglement climatique: Le méthane.

Malgré sa durée de vie assez courte dans l'atmosphère (10 ans), Le méthane à un impact important car son "potentiel" de réchauffement climatique est 28 fois plus élevé que celui du CO2. Il est aujourd'hui principalement émis par l'agriculture et les déchets.

Et c'est justement pour réduire ces émissions de méthane que Mootral, une société Suisse, a développé un complément alimentaire à destination des ruminants.

Un produit qui permet en effet de réduire jusqu'à 30% les émissions d'un bovin.

Mootral a été élue comme une des 12 startups "Climat" les plus impactantes, et a levé près de 8m€ pour déployer sa solution.


CarbonCure : L’entreprise qui injecte du CO2 dans du béton

Camion CarbonCure

CarbonCure est une société anglaise qui récupère les émissions de dioxyde de carbone pour en faire un agent de renforcement écologique pour le béton.

Le procédé consiste à injecter du CO2 liquéfié dans un mélange de béton et à le faire réagir avec des ions calcium et de l'eau pour produire du calcaire.

Encore mieux : l'agent de renforcement permet au béton d'avoir une plus grande durée de vie, ce qui vient amortir les coûts supplémentaires liés à l'injection de carbone.

Bonne nouvelle pour eux : Ils viennent de remporter la Carbon XPrize Competition, avec un joli prix de 20m$ à investir dans leur société...

PS : Vous remarquez que la headline de leur site est relativement proche de Mootral... Qui a copié qui ? Nous ne le saurons jamais.


GHGSat : le satellite qui surveille les émissions de méthane

Emissions de méthane capturées par un satellite GHGSat

Pour cette dernière innovation, retour au sujet du méthane, mais avec un sujet moins terre à terre que Mootral.

GHGSat est une entreprise Québécoise qui développe un satellite capable de détecter les émissions de Méthane. Leur technologie est utilisée par les industriels (Pétrole & Gas, Gestion des déchets, etc...) pour comprendre et mesurer les émissions de méthane liées à leur activité.

Ils sont également en train de développer un capteur pour avion, qui sera capable de détecter une émission de méthane avec une précision d’un mètre !


Voilà ! Et si vous voulez découvrir une autre innovation prometteuse dans le carbone, n'hésitez pas à visiter notre home page 🙂

Et vous, avez-vous en tête des innovations qui mériteraient d’être partagées ? N’hésitez pas à nous en faire part à contact@traace.co

Dernières actualités

Marquez l’histoire sans laisser de traces.