Comptabilité carbone: 5 raisons pour lesquelles les entreprises doivent s'équiper d’une solution logicielle

Comptabilité carbone: 5 raisons pour lesquelles les entreprises doivent s'équiper d’une solution logicielle

Quelles sont les raisons qui rendent indispensables les solutions SaaS de comptabilité carbone ?

27/4/2021

La comptabilité carbone est une notion employée pour désigner l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre d’une organisation. Apparue il y a environ une quinzaine d'années et déployée en France grâce à l’outil Bilan Carbone, cette discipline nouvelle est en train de subir de profondes mutations.

En effet, le durcissement réglementaire lié aux problématiques "climat" (Loi Climat-Résilience), la démocratisation des critères carbone au sein des départements Achats, et l’augmentation des coûts liés aux émissions carbone (taxe carbone aux frontières, explosion du prix des crédits & quotas carbone) poussent les standards de la comptabilité carbone vers le haut.

En résumé, les organisations doivent désormais se préparer à mesurer leurs émissions carbone plus précisément et plus souvent qu'auparavant.

Un changement de paradigme qui entraîne une complexification des règles de comptabilité carbone. Et c’est pour répondre à ces nouvelles complexités qu’émergent de nouvelles technologies, dont les solutions SaaS. Ces solutions permettent de répondre à plusieurs difficultés de la comptabilité carbone, notamment 5 que nous vous avons listé et détaillé ci-dessous :


1. L’empreinte carbone d’une entreprise se mesure dans la durée

Attention ! Si vous n'êtes pas familier avec ce qu'est un bilan carbone, la suite de l'article risque de paraître assez complexe. 🙂 Au besoin, petit rappel dans cet article.

Faire un bilan carbone, c'est déjà bien. Le mettre à jour chaque année, c'est encore mieux. Pourquoi ? Car cela vous permet de visualiser votre progression en termes de réduction des émissions.

Cet avantage prend tout son sens au fur et à mesure des années. En effet, lorsqu'une entreprise s'engage en 2020 à un objectif de réduction pour 2040 ou 2050, elle sous-entend qu'elle va devoir mesurer chaque année ses émissions pour vérifier qu'elle est bien sur la bonne trajectoire.

Hors, lorsque l’entreprise en est déjà à 3 ou 4 bilans carbone, de nombreuses difficultés apparaissent :

  • Il faut conserver dans la durée une structure de données cohérente pour bien mesurer la progression, et ce même si l’entreprise grandit (croissance externe, développement international, etc.)
  • Il faut conserver toutes les données au même endroit, avec notamment des indications concernant le traitement des données (par exemple si la personne en charge du bilan carbone est remplacée)
  • Il faut recalculer les objectifs de réduction des années à venir en fonction des résultats des années précédentes.

Une équipe RSE a sans doute mieux à faire que de gérer tout cela à la main :)



2. Les facteurs d'émissions évoluent dans le temps.


Dans la lignée du premier,  la mise à jour de ce bilan carbone présente une difficulté souvent sous-estimée: La mise à jour des facteurs d'émissions.

Voici 2 exemples pour illustrer le type de problème qu’une entreprise peut rencontrer lors de la mise à jour des facteurs d’émissions.

1er exemple : je veux mettre à jour chaque année mes facteurs d’émissions, pour notamment prendre en compte les progrès réalisés par mon pays en terme d’impact carbone du mix énergétique


2ème exemple: Un facteur d’émission essentiel dans mon bilan a été corrigé. Cette correction entraîne une forte hausse de mon bilan ! Je dois donc recalculer mes précédents bilans avec ce nouveau facteur pour visualiser la baisse « réelle ».

Dans ce deuxième cas, cela revient à devoir recalculer la totalité des bilans carbone précédents avec le nouveau facteur d'émissions corrigé. Et si ce facteur est de nouveau corrigé dans 3 ans, il faudra de nouveau répercuter la correction sur l'ensemble des bilans carbone.

Vous voyez la problématique si vous gardez tous vos bilans carbone dans de simples fichiers.



3. Le plan d’action doit pouvoir être piloté à tout niveau de l’entreprise


Pour faire en sorte qu'une entreprise réduise ses émissions, on va définir un "plan d'action", qui est une feuille de route constituée de plusieurs projets internes dont le but va être de réduire les émissions de la société, si possible sans impacter son activité.

Ces projets de réduction peuvent être extrêmement variés : Ils peuvent faire intervenir des personnes de tous corps de métiers (achats, RSE, production, etc...), peuvent être plus ou moins longs (certains projets sont juste des actions ponctuelles à réaliser, quand d'autres vont s'étendre sur 5 ans) et peuvent faire intervenir plusieurs entités de l'entreprise dans plusieurs pays différents.

Ces différents éléments rendent complexe le suivi des projets de réduction d’émissions, particulièrement pour les projets multi-pays faisant intervenir plusieurs corps de métiers (les personnes ayant un peu d’expérience en gestion de projets savent de quoi on parle).

Les solutions de suivi de projets carbone doivent donc être capable :

  • de créer un espace de travail collaboratif et intuitif, car il doit faire intervenir une grande variété d'utilisateurs au sein de l'entreprise
  • de gérer la complexité liée aux différences géographiques (langage, format de données, etc.)
  • D'être capable de venir collecter la ou les données opérationnelles liées au projet, de façon récurrente (mensuelle ou trimestrielle)

Ces fonctionnalités sont nécessaires pour que le Bilan Carbone dépasse le cadre de la RSE et maintiennent engagés l'ensemble des collaborateurs impliqués.


4. Le registre historique de données environnementales doit être facilement accessible et auditable


Si aujourd'hui, un client ou un actionnaire vous demande de fournir votre bilan carbone, comment faites-vous ?

Si un client, un actionnaire ou le législateur vous demande de fournir vos émissions sur les 3 dernières années, comment faites-vous ? Et pour une filiale spécifique de votre société ? 

Si ces cas particuliers peuvent sembler bien loin de vos problématiques, sachez que certaines entreprises doivent répondre très régulièrement à ce genre de questions, et notamment dans le cadre d'appels d'offres.

En effet, de plus en plus de départements Achats prennent en compte ce critère, qui devient même prépondérant dans certains appels d'offres publics.

Ces nouvelles règles imposent aux entreprises d’accéder facilement à de la donnée structurée et auditable (par exemple en joignant une facture d’électricité au poste d’émission lié). Une problématique à laquelle une solution SaaS répond parfaitement.


5. Il faut pouvoir facilement échanger des données entre clients et fournisseurs

Voici la question à un million de dollars de la comptabilité carbone : Comment connaître avec précision les émissions liées à mon fournisseur ?

En effet, le scope 3 d'un bilan carbone étant majoritairement lié aux émissions des fournisseurs et sous-traitants, il est fondamental de bien connaître les émissions de ses partenaires pour mesurer précisément celles de son organisation.

De très nombreuses entreprises sont en train de s'atteler au sujet, poussé notamment par les grands groupes internationaux ayant pris des engagements publics sur le climat.

Un petit schéma pour expliquer l’impact de ces engagements sur toute la chaîne de valeur :

Ce paradigme engendre de nouvelles difficultés :

  • Il faut assurer la traçabilité des données fournies par les différents acteurs de la chaîne de valeur.
  • Il faut mettre en place un système commun d'échange de données.

Des solutions sont en cours de développement, et on peut déjà voir certains grands comptes mettre en place des systèmes types blockchain pour remplir cette fonction.

Dans ce contexte, l’intérêt d’une plateforme collaborative permettant simplement à une entreprise de demander de la donnée directement à ses fournisseurs devient évident.


Conclusion


L’exercice de comptabilité carbone est en train de se complexifier, entraîné par un durcissement réglementaire, une augmentation des coûts liés aux émissions et une démocratisation des critères carbone au sein des départements achats.

Cette hausse des standards entraîne une professionnalisation du secteur, avec l'apparition et le développement de cabinets spécialisés en comptabilité et stratégie carbone et l'émergence de solutions SaaS destinées à faciliter la mesure et le suivi de ces émissions au plus grand nombre.

Dans certains cas complexes, il peut être pertinent de se référer à un cabinet de conseil spécialisé et d’adosser une plateforme de comptabilité carbone à leurs conclusions, en réalisant en amont du projet un exercice analytique pour définir une grille de collecte et un plan d'action adaptés à l'activité de l'entreprise, pour ensuite déployer l'outil SaaS dans une logique de suivi de la performance et d'aide à la décision dans la durée.

Chez Traace, nous sommes en tout cas persuadés que toutes ces approches permettront à l'avenir d'accélérer la transition des entreprises vers un modèle durable pour l'environnement et la société.

Si vous voulez en savoir plus sur notre plateforme de comptabilité et de suivi carbone, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous pour une démonstration de notre outil. 🙂

Si jamais vous avez des questions ou des suggestions concernant cet article, n'hésitez pas à nous écrire à contact@traace.co !


Dernières actualités

Marquez l’histoire sans laisser de traces.