Les différents standards de comptabilité carbone

Les différents standards de comptabilité carbone

Bilan Carbone, GHG Protocol, ISO 14064... Voici comment faire la différence entre toutes ces normes et standards de comptabilité carbone !

16/7/2021

Le calcul et le suivi d’émissions carbones ne cessent de se généraliser au sein des entreprises, jusqu’à devenir une part importante de leur rapport extra-financier et de leur stratégie RSE. De plus l’attrait grandissant des investisseurs, des clients et des institutions pour les questions environnementales poussent les entreprises à chercher plus de transparence et de rigueur dans la réalisation de leur bilan carbone.

Afin de normaliser le calcul des empreintes carbones, il existe plusieurs méthodes permettant d’effectuer un bilan carbone rigoureux. Nous allons vous les présenter.

Bilan Carbone®

Créé par l’ADEME en 2004, cette méthode de quantification des émissions de gaz à effet de serre se base sur les recommandations du GIEC. En effet, elle prend en compte l’intégralité des gaz à effet de serre cités dans ce rapport et comptabilise l’ensemble des flux physiques liés à l’activité de l’entreprise ou organisation. La totalité des sites de l’entreprise ainsi que toutes leurs activités sont comptabilisées sur une période donnée, généralement cette période s’élève à 1 an.

Initialement conçu à l’échelle des territoires, cette méthode est, néanmoins, parfaitement adaptée aux entreprises.

Cette méthode est actuellement gérée et diffusée par l’Association Bilan Carbone.

Les bilans carbones réalisés grâce à l’outil Traace sont certifiés par cette méthode.

GHG Protocol

Une autre méthode, plus ancienne cette fois, pour réaliser un bilan carbone est la méthode « Greenhouse Gas Protocol Corporate Accounting and Reporting Standard », aussi abrégée comme GHG Protocol. Elle a été rédigée en 1998 par le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) et le World Resources Institutes (WRI) afin d’établir un standard international et ainsi harmoniser les bilans carbones. C’est d’ailleurs la méthode la plus utilisée à l’international.

Le GHG Protocol définit une manière de comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre d’une entreprise mais également de communiquer ses résultats. Cette méthode se décompose en trois parties, appelées scopes, afin de ne pas omettre ou compter plusieurs fois des données.

Le premier scope est relatif à tous les produits carbonés que vous consommez dans le cadre de votre activité, comme par exemple du carburant pour votre flotte de véhicules ou encore votre fioul de chauffage.

Le scope 2 prend en compte toutes les émissions indirectes dues à votre consommation énergétique. En effet, votre consommation d’électricité ne produit pas de gaz à effet de serre mais sa production a sûrement nécessité la combustion de produits carbonés, donc indirectement votre consommation d’électricité émet des émissions carbones indirectes.

Ces deux scopes sont ceux initialement présentés par le GHG Protocol mais afin de comptabiliser l’ensemble des émissions des entreprises il était nécessaire de prendre en compte tous les autres achats et activités de l’organisation. C’est pourquoi a été publié, en 2011, un avenant appelé Corporate Value Chain (Scope3) Accounting and reporting standard. Ce document précise les postes potentiels indirects d’une entreprise. Par exemple, les achats de matières premières (bois, acier, blé, lait …) émettent indirectement des gaz à effet de serre au cours de leur production ou encore durant leur logistique, ce qui se répercute sur le bilan carbone de votre entreprise. Il faut donc les comptabiliser.

ISO 14064

DIN EN ISO 14064 Part 1 est un standard international pour la comptabilisation de gaz à effet de serre dans les organisations. Publié en 2006, l’objectif de ce standard était de s’intégrer à un ensemble d’autres normes, comme par exemple celles relatives à l’énergie et à l’environnement.

L’ISO 14064 se base sur le GHG Protocol et traduit ces résultats en format compatible avec l’environnement ISO. C’est-à-dire, qu’il fait la différence entre émissions directes et indirectes mais ne définit pas de scope.

L’outil Traace

Chez Traace, nous sommes certifiés Bilan Carbone® et nous sommes capables de présenter vos émissions carbones au format Bilan Carbone® mais également au format GHG Protocol.

Dernières actualités

Marquez l’histoire sans laisser de traces.